Déclaration liminaire CSE Réseau 8 juillet 2020

Déclaration liminaire CFDT

Ô temps ! suspend ton vol 

Suspendu, le temps… à la nomination du nouveau PDG de France Télévisions… A la fin de la crise sanitaire… A la rentrée de janvier 2021… Suspendu, alors que l’entreprise continue à vivre, avec ses salariés et ses activités. C’est de cela que nous devons parler, du quotidien et de nos projets. Difficile, quand tout est suspendu. Mais essayons. 

La COVID, d’abord. Surmontée ? On n’en sait rien. Combien de temps aurons-nous des masques en papier pour travailler ? Que doivent faire les salariés pour qui les masques textiles fournis par l’entreprise sont trop petits, trop larges ? En cas de deuxième vague aurons-nous des masques FFP2 cette fois pour travailler un peu plus en sécurité ? Les stocks sont-ils déjà constitués pour ne pas être à nouveau pris de cours ? 

La COVID toujours, et le maintien des éléments variables dans la rémunération. Les salariés constatent qu’avec des plannings sensiblement identiques sur une année, les éléments variables maintenus pendant la période COVID divergent entre collègues. Sans qu’il n’y ait d’explication de la part de leur encadrement ou des RH. Et cela, ce n’est pas normal. Envoyer des communiqués dans les boites mail des salariés sur l’organisation d’ « ateliers de renforcement musculaire en ligne pour tous », c’est bien ;  les informer via une communication officielle sur le calcul des éléments variables maintenus, ce serait bien mieux. D’ailleurs, organiser des séances de renforcement musculaire pour les salariés sédentarisés en télétravail c’est une bonne idée, pourquoi ne pas le proposer de la même manière aux OPV, JRI et Machino qui sollicitent leurs dos et articulations pour le travail ? 

Le télétravail… et des négociations qui vont se tenir à la fin de l’été… Tant mieux. Madame la Présidente, lors du dernier CSE, vous nous aviez dit que tous les salariés seront de retour dans les sites à compter du 10 juillet, et ne resteraient en télétravail que ceux qui ont signé un avenant télétravail. Encore une fois, nous constatons que dans les antennes, on fait comme on veut. Ainsi, par endroit, c’est télétravail jusqu’aux congés pour les journalistes web et en prépa… Quid des aoûtiens, ils restent donc en télétravail tout juillet, sans avenant, alors qu’officiellement, vous nous dites que c’est « retour sur site au 10 juillet pour tous » ? La consigne vaut-elle toujours ? Ou peut-on la contourner localement sans raison objective ? 

Les projets du réseau : les matinales filmées, ça reprend… et ça continue : Edenpress, agence de presse à laquelle nous sous traitons l’activité de l’éditeur visuel, recrute actuellement un journaliste à Guéret. Pour France 3 en réalité, puisque le descriptif de l’activité est clair : il s’agit de faire de la télé à la radio. De la télé diffusée sur France 3. Une sous-traitance inadmissible selon nous. D’ailleurs, vous aviez déclaré, lors du CSE à Rouen en août de l’année dernière, que nous pourrions avoir des informations précises sur la nature du contrat qui nous lie à Radio France, sur le financement de cette radio filmée… Nous attendons toujours.  

Tout comme nous attendons encore les résultats des travaux du cabinet conseil Wawestone sur l’absentéisme dans le réseau… Analyse annoncée lors du même CSE d’août dernier et qui nous semble cruciale pour mieux comprendre les taux d’absentéisme très élevés dans le réseau.  

La régionalisation est reportée à janvier 2021. Et la question des mutualisations dans les Grandes Régions se posera alors. « Ensemble c’est mieux », par exemple.  

Mutualisation sur deux antennes proches historiquement, culturellement, pourquoi pas. Mais il y a des endroits où ce n’est pas possible.  

Mutualiser ce type d’émission entre Reims et Strasbourg, cela ne ferait pas de sens.  

Strasbourg, d’ailleurs, qui va vivre la création le 1er janvier 2021 de la Collectivité Européenne d’Alsace, la CEA, qui doit porter des actions pour une Alsace européenne et bilingue dans un premier temps. Une nouvelle entité qui répondra aux aspirations de la majorité des Alsaciens.  

Et nous, France 3  ? On fait quoi ? En sommes-nous ? Discutons-nous avec la Région Grand Est et les départements alsaciens de notre rôle dans ce nouvel environnement ?  

France 3 ne peut pas ignorer le “désir d’Alsace” de ses téléspectateurs.  

De toute façon, nous prendrons le train en marche : alors que la Collectivité Européenne d’Alsace est en cours de création, France 3 Alsace change son logo sur le bâtiment emblématique de la télévision régionale à Strasbourg, pour devenir France 3 Grand Est… Une aberration pour les Alsaciens. Alors ne soyons pas aveugles, ne soyons pas dogmatiques, et ne loupons pas le coche. Les identités et les langues régionales, l’actualité au plus proche de nos téléspectateurs, ne peuvent-être traités en Grande Région.   


Vous souhaitez nous poser des questions ?
Contactez-nous au :
01 56 22 88 21

Imprimer le PDF

Suivez nous !

01.56.22.88.21

#Télévision : #France4 ne fermera pas avant 2021
https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/television-france-4-ne-fermera-pas-avant-2021-03-08-2020-8363055.php https://t.co/YIuezt34VY

2

#PrésidenceFTV | Le Conseil supérieur de l’audiovisuel nomme Delphine Ernotte Cunci à la présidence de France Télévisions : https://www.csa.fr/Informer/Espace-presse/Communiques-de-presse/Le-Conseil-superieur-de-l-audiovisuel-nomme-Delphine-Ernotte-Cunci-a-la-presidence-de-France-Televisions

La #cfdt demande l'ouverture d'une #négociation sur le #télétravail chez #francetélévisions
http://cfdt-ftv.fr/teletravailleurs-teletravailleuses/

La #cfdt agit contre l'#homophobie
http://cfdt-ftv.fr/lhomophobie-pour-la-redaction-en-chef-de-polynesie-la-1ere-ca-peut-attendre-avant-den-parler/
#LGBTQ #Polynesiela1ere

Load More...