Déclaration liminaire CSE Central 1er juillet 2020

Déclaration liminaire CFDT

Tout d’abord, un mot sur la gestion sociale de la crise sanitaire et ses conséquences sur notre activité. France Télévisions a garanti à tous ses salariés le maintien de la rémunération à 100% et, pour ceux qui en bénéficient, des éléments variables de salaire. Un fonds de solidarité avec les non permanents a été négocié et est en cours de mise en œuvre. Tout cela n’était pas évident, et nous sommes fiers de ce que notre entreprise a pu mettre en place, dans le dialogue avec les organisations syndicales, en la matière.

Dans quelques jours, les salariés de France Télévisions seront tous – ou presque – de retour dans les sites de l’entreprise. Les 4 mois que nous venons de traverser, ils ne les oublieront pas. Nous avons eu l’occasion de le dire déjà, il y a eu ceux qui ont été sur le terrain, nous permettant de continuer à assurer nos missions. Il y a eu ceux en télétravail qui ont assuré la gestion de l’entreprise, l’alimentation de nos sites web, le dialogue social aussi. Et il y a ceux qu’on a gardés « au chaud », en disponibilité, au cas où. Qui se sont parfois sentis mis sur la touche alors que l’activité était réelle. Ceux qui étaient chez eux, en absence autorisée payée. Qui se sont sentis inutiles. Qui peuvent, pour certains, penser maintenant que « la télé se fait sans eux », OPV, OPS, électro, machinos, certaines fonctions de l’assistanat… Et qui reviennent travailler dans l’angoisse de vivre la disparition de leur métier.

De tout cela, nous allons devoir parler bientôt. Rapidement. Des métiers et de l’activité. Des organisations du travail, notamment du télétravail. Le télétravail que nous avons expérimenté de façon soudaine, avec enthousiasme parfois, difficilement aussi. Les salariés qui souhaitent continuer cette expérience ont besoin d’en connaitre le cadre précis, que nous voulons renégocier en détail. Nous demandons donc à la direction de s’engager à mettre le sujet sur la table à la rentrée.

Nous devons aussi parler des relations au travail. Parce que nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ce qui ne va pas dans nos comportements. Ce qui a été révélé sur le fonctionnement au service des sports – et, auparavant, à France Info – est inadmissible. Nous sommes en 2020, et nous constatons que les « petits chefs », les « gros lourds », les « bandes de mecs qui gèrent entre potes », cela existe toujours. Et nous constatons aussi que longtemps, tant que le job est fait, on met le couvercle sur la casserole. Jusqu’à ce que ça pête… et là,  on se regarde tout bête, « oh la la mais que ce passe t’il », entend-on alors. Ou encore : « tout le monde savait, mais bon, c’est comme ça… ». INADMISSIBLE !

Tout agissement sexiste, toute discrimination – en raison de l’âge, du sexe, des origines, de la religion, de l’appartenance syndicale, de l’orientation sexuelle, de la couleur de peau ou encore du lieu d’habitation (…) doit être combattue. Il nous faut mettre en place, de façon transparente et connue de tous, un dépistage systématique, une prévention et une sanction de ces discriminations. Sans tomber dans l’excès du politiquement correct à tout crin.

Nous sommes tous responsables. Et nous devons réfléchir ensemble, avec les salariés, pour construire une autre entreprise. Nous avons prouvé, pendant la période exceptionnelle que nous venons de traverser, que nous savons prendre nos responsabilités. Que quand on se parle, quand on se dit les choses et quand on s’écoute, on peut progresser. Direction comme organisations syndicales et élus. La CFDT souhaite que cela continue, avec vous Madame Ernotte, ou avec votre successeur : dialoguer, poser sur la table les enjeux, les projets, les moyens, les perspectives, les compétences (…). Viser l’épanouissement des salariés, leur assurer un avenir dans cette entreprise, pérenniser France Télévisions et ses chaines : France 2, France 3, France 5… Mais aussi France 4 et France Ô. Partout, à Paris, en région, en Outre-mer, nous voulons que France Télévisions soit une « bonne boite » : avec des salariés qui ont du plaisir à travailler, de l’activité à foison, une gestion juste, pragmatique, efficace ET humaine de nos moyens. Une direction à l’écoute et des cadres bienveillants, compétents, au service plus de leur entreprise que de leur propre carrière. L’entreprise idéale n’existe pas ? Mais nous pouvons avoir « des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue ».


Vous souhaitez nous poser des questions ?
Contactez-nous au :
01 56 22 88 21

Imprimer le PDF

Suivez nous !

01.56.22.88.21

#Télévision : #France4 ne fermera pas avant 2021
https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/television-france-4-ne-fermera-pas-avant-2021-03-08-2020-8363055.php https://t.co/YIuezt34VY

2

#PrésidenceFTV | Le Conseil supérieur de l’audiovisuel nomme Delphine Ernotte Cunci à la présidence de France Télévisions : https://www.csa.fr/Informer/Espace-presse/Communiques-de-presse/Le-Conseil-superieur-de-l-audiovisuel-nomme-Delphine-Ernotte-Cunci-a-la-presidence-de-France-Televisions

La #cfdt demande l'ouverture d'une #négociation sur le #télétravail chez #francetélévisions
http://cfdt-ftv.fr/teletravailleurs-teletravailleuses/

La #cfdt agit contre l'#homophobie
http://cfdt-ftv.fr/lhomophobie-pour-la-redaction-en-chef-de-polynesie-la-1ere-ca-peut-attendre-avant-den-parler/
#LGBTQ #Polynesiela1ere

Load More...